Prison Break, le Rpg

Vivez l'histoire et l'aventure de l'émission populaire Prison Break! [ La Grande Évasion ]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A peine arrivée, déjà repérée -_-' [Bellick]

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea Lensherr
Détenue
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 35
Humeur : Indomptable, rebelle et téméraire XD
Date d'inscription : 15/06/2008

Fiche
Emploi: aucun
Amour: Semble avoir le coeur éparpiller
Affinités:

MessageSujet: A peine arrivée, déjà repérée -_-' [Bellick]   Lun 30 Juin - 20:00

Andréa marchait dans la cour, d'un air rêveur. Elle ne se souciait pas vraiment des autres détenus, elle fredonnait une de ses chansons.
Elle s'arrêta donc et se mit à observer ce qui se passait autour d'elle. Les autres détenus ne semblaient pas se soucier d'elleet ça lui convenait très bien.
Tout à coup, elle vit quatre détenus s'approcher d'elle. Un était baraqué, avait l'air bovin, peu futé, mais aussi influençables qu'un morceau de terre glaise. Le stéréotype de la grosse brute sans cervelle. L'autre était son contraire: du même gabarit qu'un cure-dent, l'air très calculateur, intelligent, plutôt amical, mais quelque chose cloché chez lui. Andréa ne savait pas quoi, mais quelque chose cloché. Les deux autres étaient un doux mélange entre leurs compagnons.
Celui qui semblait être le chef du groupe s'approcha de la jeune fugitive lui adressant non chaleureusement la parole avec une once de perversion aussi bien dans la voix que dans le regard.


Tu es nouvelle ma belle ici ?

Oui, et alors ?

répliqua un peu plus séchement la jeune femme de son regard d'acier. Ceux qui avait pu connaître la jeune Andréa n'était pas étranger à son caractère endiablé, aussi fort que l'aurait été un félin.

Oh rien, c'est juste que je ne me souvenais pas avoir déjà vu une aussi jolie femme que toi, ici.

L'homme semblait examiner chaque centimètre carré du corps de la jeune fugitive, qui semblait être déserté par toute trace de gêne. Elle connaissait que trop bien se regard sur sa personne pour ne plus rougir au premier qui la fixait avec un peu trop insistantce. La jeune femme inclina la tête sur le côté, fixant sous un tout autre angle le détenu, croisant les bras et accentuant son regard haineux en le plissant on ne peut plus.

Que me veux tu ? déclara t-elle d'un ton neutre

Le détenu s'approcha d'Andréa la saisisant par les cheveux. Avec férocité et sans aucune retenu, il l'attira vers lui, approchant à proximité ses lèvres de l'oreille de son interlocutrice afin de lui glisser quelques notes sadique.


M'amuser un peu avec toi...

Puis il gratifia le lobe de la jeune femme d'un coup de langue qui fit remonter un haut le cœur à cette dernière. Finalement il revint contacter visuellement la jeune femme incrustant ses ombrageuse iris dans ceux cristallisé et poignardant d'Andréa.
Plus elle se débattait et plus il resserrait son étreinte.
L'homme semblait prendre du plaisir devant la détresse du cette fugitive impuissante face à une telle armoire à glace. Il l'a força à s'agenouiller et lui ordonnant :


Désormais tu es à moi, ma mignonne. Tu m'appartiens, depuis maintenant, jusqu'à ta libération, compris ? Et puis...saisit le visage de la jeune femme entre son index et son pouce le rapprochant du sien, humant par la même occasion son odeur printanière. Si nos chemins devaient se recroiser à l'extérieur de cette enfer...j'étandrai avec plaisir ta peine ma douce...afin de pouvoir hum...descend ses mains sur son bassin frôlant ainsi son intimité pour remonter finalement sur ses côté passant préalablement sur ses hanches souple. avoir le plaisir de caresser se corps si hardent !

La patience qu'exerçait Andréa toucha à sa fin, dépassant même le taux attribué, éclatant littéralement. Toute cette haine trop longtemps gardé s'échappa par un geste prononcé et fougueusement exercé. Son genoux émit une contraction relative ayant s'heurter aux bijoux de famille de l'homme qui prenait le dessus sur elle.

La jeune femme retrouva sa "liberté le temps d'une trentaine de second avant de se rendre compte que les sbires du détenu agonisant l'encerclaient. Un profond soupir de complainte s'échappa de ses poumons devant l'inattention de tous les autres jonchant la cour.
A peine eut-elle le temps de chercher avec desespérence un échappatoire, qu'elle fut capturé avec bestialité et agressivité par le même détenu légèrement remit de son violent coup reçu.
Il plaqua la belle sur le grillage la saisissant par la gorge.


Tu vas amèrement le regretter ma belle, tu n'imagine même pas ô combien tu vas le regretter ! Ça m'ennuis de devoir abimer se si adorable visage mais tu ne me laisse pas le choix !

Il s'apprêta à gifler la jeune femme quand arriva enfin quelqu'un...était-ce pour le retenir ou pour l'encourager ? That's the question. En tout cas, la jeune femme se contracta tentant de porter ses mains à son visage. Ses poumons cherchèrent l'air qui leur manquait avidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A peine arrivée, déjà repérée -_-' [Bellick]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» à peine arrivée, si vite repartie..
» A peine 4 jours de chaud et retour de l'orage pour le 23!!
» [JEU] SHEEPRUN BETA : Faire passer les moutons avant l'arrivée du loup. [Gratuit]
» [Badinter, Robert] Contre la peine de mort
» L'arrivée du Carpathia à New-York

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prison Break, le Rpg :: Fox River ; Extérieur :: La cour extérieur-
Sauter vers: